COLLEGE DES GENERALISTES ENSEIGNANTS DE CHAMPAGNE ARDENNE

CNGE

Patient qui souffre d’une pathologie de surcharge psychologique liée au travail : prise en charge par le médecin généraliste

Dominguez

25/11/2015

Points importants de la prise en charge par le médecin généraliste d’un patient qui souffre d’une pathologie de surcharge psychologique liée au travail.

MEMOIRE DE DES DE MEDECINE GENERALE PAR Mikaël LORIOT Née le 7 Mars 1982 à Reims Présenté et soutenue le 16 septembre 2010

Extrait :
-  1. Dépister les situations à risque de souffrance au travail a. Identifier les principales causes de souffrance au travail b. Identifier les pratiques évoquant un harcèlement moral

-  2. Evaluer l’état psychologique de son patient et son niveau de stress dès les stades précoces a. DADSMOP b. EVA Stress

-  3. Evoquer les différentes modalités de l’arrêt de travail

  • a. Maladie non professionnelle
  • b. Accident de travail/maladie professionnel

-  4. Réaliser la mise en place d’une prise en charge médico-psychologique

  • a. Mise en place du traitement médicamenteux si nécessaire
  • b. Toujours proposer le soutien psychologique et/ou psychiatrique

-  5. Ne pas « victimiser » le patient pour favoriser son retour à l’emploi

-  6. Initier une prise en charge interdisciplinaire (information et conseiller le patient sur les différents acteurs de sa prise en charge)

  • a. Avec les acteurs au sein de l’entreprise (médecin du travail...)
  • b. Avec les acteurs autour de l’entreprise

-  7. Informer et conseiller son patient en cas de harcèlement moral

  • a. Sur le caractère répréhensible de cette pratique
  • b. Prévenir l’inspection du travail
  • c. Prévenir les représentants du personnel
  • d. Utiliser les conseils de MF HRIGOYEN
  • e. Déclaration en maladie professionnel et si refus en maladie à caractère professionnelle

-  8. Eviter les pièges de ces situations

  • a. Dans la rédaction des certificats médicaux
  • b. Attention aux fausses déclarations de harcèlement (recherche de bénéfice secondaire)

-  9. Réaliser un suivi fréquent et consulter régulièrement les différents partenaires de la prise en charge pour éviter de figer la situation

-  10. Envisager dès que possible le futur

  • a. Sur le plan professionnel
  • b. Sur le plan médical
  • c. Proposer si besoin la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé

Pièces jointes